| Le
28/08/2019 13:05

Algérie : Les 4 milliards de dollars qui ont fait chuter l'euro

Par Pica Ouazi

Des membres de la commission des finances et du budget à l’Assemblée populaire nationale (APN) ont révélé que 4 milliards de dollars ont été injecté dans le marché parallèle de la devise au marché de Port-Saïd depuis le début de la révolte populaire. Cet argent s'est ajouté au 6 milliards déjà existant, apporte le journal arabophone Echorouk.

Ces sommes faramineuses ont inondé le marché et porté un coup dur aux valeurs des devises étrangères. L'euro a été touché de façon significative à cause de la faiblesse qu'il montre face au dollar sur le marché officiel.

Le député et membre de la même commission El-Houari Tigharsi affirme que ces chiffres, bien qu'ils ne soient pas officiels, ont été recueillis au prêt des cambistes du marché parallèle du Square Port-Saïd à Alger. Il explique que depuis le début de la Révolution populaire et de la campagne de lutte contre la corruption, les hommes d’affaires et industriels se méfient de mettre leurs argents dans les banques et préfèrent le marché noir, qui leur garantit d’éviter les contrôles.

Le député appelle à intégration du marché parallèle dans le circuit formel afin de récupérer les sommes faramineuses qui circulent au noir. Il préconise l’adoption d’une nouvelle politique afin que tout l’argent passe par les banques et les circuits officiels.

Changement de monnaie en Algérie

El-Houari Tigharsi apporte son soutien la décision qui consiste au changement des billets de banque. Néanmoins, il considère que la période de 10 ans donnée aux citoyens n’arrange pas les choses, du moment qu’elle ne permet pas la récupération de l’argent qui circule dans l’informel. Il demande que cette période soit réduite à un mois afin de contrôler la manne financière existante en Algérie.

Il faut signaler que les cours de l’euro et du dollar étasunien ont connu une courbe descendante depuis le début de la Révolte populaire, un phénomène en relation avec la stagnation de l’économie, les craintes des investisseurs et l'emprisonnement de plusieurs hommes d'affaires ainsi que le gel de leurs actions.

Lire aussi : L’euro va flamber suite à l’autorisation de l’importation des voitures d’occasion

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus