Pica Ouazi
28/05/2019 13:38

Algérie : La mort de Kamel-Eddine Fekhar a été programmée par les autorités, selon Salah Dabouz

Algérie - L’avocat et défenseur des droits de l’Homme Salah Dabouz a accusé le pouvoir algérien d’avoir exécuté Kamel Eddine Fekhar. Salah Dabouz s’est exprimé dans une vidéo mise en ligne ce 28 mai sur sa page Facebook.

Remonté et ému, Salah Dabouz a d’emblée porté un doigt accusateur sur les autorités algériennes. Il a dénoncé « cet acharnement et cette mort programmée prévue par les autorités judiciaires de Ghardaïa ». Il ajoute : « Fekhar kamel Eddine a été mis en détention pour un dossier vide décidé par le procureur général de Ghardaïa, exécuté par le juge d’instruction de la première chambre, sous la pression du procureur de la République et du Procureur général ».

Salah Dabouz accuse aussi le wali de Ghardaïa de semer la haine entre les communautés : « le wali de Ghardaïa a, dans tous ses discours, cherché a stigmatiser les militants des droits de l’Homme », et ajoute que ce wali s’est érigé en procureur contre ces derniers. « Il les a condamné avant que la justice n'examine leurs dossiers d’être les commanditaires de la violence qui s’abat sur les mozabites à Ghardaïa », accuse Maître Salah Dabouz

L’avocat affirme avoir alerté l’opinion publique sur ces dérapages : « J’ai tiré la sonnette d’alarme ça fait trois semaines de cela sur les conditions inhumaines de Fekhar et de Aouf Brahim dans le pavillon carcéral de l’hôpital de Ghardaïa sans que des dispositions ne soient prises pour les améliorer ».

Salah Dabouz a aussi dénoncé le refus de la libération conditionnelle des militants mozabites qui avaient de graves problèmes de santé : « le juge d’instruction a refusé la demande de libération des deux militants en un temps records ».

Enfin, Salah Dabouz demande aux autorités d’examiner le dossier d’incarcération de Fekhar. Il souligne qu’il est vide et que son client a été emprisonné pour avoir donné une interview. L'avocat prend l’opinion publique à témoin et avertit sur la situation des autres détenus. demandant à ce que ces derniers soient transférés vers une autre juridiction.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Pour rappel, Salah Dabouz est l’avocat de feu Kamel-Eddine Fekhar. Il est lui aussi placé sous contrôle judiciaire dans la même affaire que son client décédé.

Lire : Décès de l’activiste Kamel-Eddine Fekhar à l’hôpital de Blida

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus