Algérie : quand les établissements scolaires deviennent des salles de prière (Caricature)

Des enseignants du cycle primaire ont défié publiquement la ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghabrit, en organisant des prières collectives à l’intérieur des établissements scolaires.

On ne sait pas depuis quand la prière se pratique dans les écoles algériennes, mais apparemment Benghabrit a réussi à rappeler aux enseignants islamistes leurs prières oubliées depuis des années, madame la ministre leur doit des remerciements.

Un autre avantage : les enfants qui ont longtemps souffert de la lourdeur des cartables ont pu se débarrasser de ce poids en le remplaçant par des simples tapis de prière. Le seul inconvénient dans toute cette histoire, c’est que nous n’avons plus d’écoles.


(Ce texte accompagnant la caricature de SADKI est à prendre au deuxième degré. Il est parodique et décalé).