Décrétées Haram, les algériens ne célèbrent pas les fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’années seraient «Haram» selon plusieurs imams algériens. Car selon eux, les musulmans ne devraient pas partager les fêtes des mécréants ou même leur adresser des vœux.

Mais ne vous en faite pas, les algériens ont trouvé la solution, ils ont tout simplement quitté l’Algérie pour fêter le nouvel an là ce n’est pas Haram, autrement dit, ils ont envahi la Tunisie. La destination touristique « Halal » préférée des algériens.


(Ce texte accompagnant la caricature de SADKI est à prendre au deuxième degré. Il est parodique et décalé).