L’Algérie accusée d’avoir abandonné des réfugiés syriens dans le désert

La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) a lancé « un appel urgent » pour porter assistance à une cinquantaine de migrants, dont la majorité est de nationalité syrienne, abandonnés dans le désert algérien.

La LADDH a appelé l’État du Niger, le HCR et l’Organisation internationale des migrations (OIM), à apporter leur assistance aux autorités algériennes pour sauver ces migrants, car elle sait que l’Algérien seul n’a déjà pas été capable de sauver un jeune citoyen coincé dans les abimes de ses propres terres, alors là une cinquantaine de personnes !


(Ce texte accompagnant la caricature de SADKI est à prendre au deuxième degré).