« L'Algérie a été trahie par d'autres pays africains », assène Raouf Bernaoui

23/10/2019 14:43

L'Algérie a été trahie. Ce sont des mots prononcés hier mardi par le ministre de la Jeunesse et des sports Raouf Bernaoui lors d'une conférence de presse. Il répondait à une question d'un journaliste sur l'échec de l'Algérie à arracher l'organisation d'une Coupe d'Afrique des nations (CAN).

Justement, le ministre algérien rejette le terme « échec » prononcé par son vis-à-vis. « Nous n'avons pas échoué pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations à cause des infrastructures, mais plutôt à cause des lobbies », a affirmé Raouf Bernaoui. Pour lui, « l'Algérie a été trahie à ce moment-là et nous avons raté la CAN ».

Le ministre de la Jeunesse et des Sorts évoquait l'époque où la Confédération africaine de football (CAF) devait attribuer l'organisation de la CAN 2017 qui a finalement échu au Gabon. Mais il ne dira pas par qui l'Algérie a été trahie. Il préfère évoquer les infrastructures. « Je dis cela avec un grand respect pour toutes les nations, mais le Gabon n'est pas meilleur que l'Algérie. Et le pays ne dispose pas de plus d'infrastructures que nous », a-t-il estimé.

Le zèle de Bernaoui sur les infrastructures de l'Algérie

Il ajoutera avec un certain zèle qu'il « il n'y pas un pays africain qui dispose de meilleures infrastructures que l'Algérie ». Cela reste discutable dans la mesure où il est vrai que l'Algérie est meilleure sur ce plan que beaucoup d'autres pays du continent. Mais il faut reconnaître que l'Algérie reste loin d'avoir les infrastructures sportives et hôtelières de certains pays.

Le ministre algérien a incriminé les lobbies, mais en évoquant des raisons politiques pour expliquer l'alliance contre l'Algérie. « Si nous avons échoué, c'est à cause des lobbies. Les gens se sont ligués contre l'Algérie et à cette époque, il n'y avait pas un bon travail qui aurait pu nous offrir ce que l'on mérite », a-t-il souligné.

L'Algérie trahie pour ses positions politiques, dit Bernaoui

Il a ajouté que ce sont les positions politiques de l'Algérie qui lui ont valu l'acharnement de certaines parties. Particulièrement sur le plan de la politique internationale. « Il y a des choses que je ne peux pas déclarer à la presse, mais je dis que notre pays a subi beaucoup d'injustice par rapport à ses positions politiques internationales. Il y a de nombreux lobbies qui travaillent contre l'Algérie », a-t-il conclu.

Lire aussi : Raouf Bernaoui réagit aux propos de Djamel Belmadi

Laisser un commentaire