Algérie : Ali Ghediri dénonce les intimidations et entraves de l’administration

Photo du général major Ali Ghediri
Photo archives : le général major Ali Ghediri

Le candidat aux élections présidentielles Ali Ghediri a dénoncé, ce jeudi 7 février sur sa page Facebook, des manœuvres qui l’empêchent de collecter des signatures pour valider sa candidature.

Ali Ghediri accuse l’administration d’entraver sa campagne. Il dénonce une persistance des autorités locales à vouloir l’empêcher de récolter des signatures pour valider sa candidature aux élections présidentielles d’avril.

Dans un communiqué mis en ligne ce jeudi 7 février sur la page officielle du candidat, on lit : « Pour freiner la campagne de signatures de parrainage du candidat Ali Ghediri, les féodalités locales persistent dans leurs pratiques délinquantes ».

Lundi dernier, Mokrane Ait Larbi, directeur de campagne d’Ali Ghediri, avait signé un communiqué intitulé « La force de la loi contre les dérives administratives », expliquant que certaines « APC multiplient les entraves et intimidations envers les citoyens qui veulent parrainer le candidat Ali Ghediri ».

Il avait aussi signalé que le candidat faisait « l’objet de filatures quotidiennes par des « inconnus » à bord de véhicules banalisés ». « Même les membres de sa famille sont ciblés par des mesures de rétorsion indignes », ajoute-t-il.

Mokrane Ait Larbi avait enfin affirmé la détermination du candidat à dépasser toutes les embûches, et interpelle le ministre de l’Intérieur pour mettre fin à ces manœuvres qu’il qualifie de « moyenâgeuses ».

Rappelons qu’Ali Ghediri avait été empêché, hier 6 février, de se rendre à l’enterrement de l’ancien ministre délégué à la Défense nationale Abdelmalek Guenaizia.

Lire également : Ali Ghediri accuse le pouvoir d’avoir utilisé le général Toufik