Algérie : De Villepin appelle au retour des Harkis et pieds-noirs

L’ancien premier ministre français, Dominique De Villepin, a appelé hier mardi à la « réconciliation » entre les algériens et les anciens Harkis (algériens engagés dans l’armée française pendant la guerre de libération nationale) et pieds-noir souhaitant rentrer en Algérie.

« Le temps est peut-être venu d’œuvrer à la réconciliation des Algériens, des harkis et des pieds noirs par des gestes ambitieux » a déclaré Dominique de Villepin lors d’une conférence qu’il a animée à l’École supérieure des affaires à Alger hier mardi.

« Emmanuel Macron l’a dit lors de son passage à Alger : ce sont tant de natifs d’avant 1962 qui continuent d’aimer l’Algérie et souhaiteraient s’y rendre, peut-être une dernière fois, avant que leur génération ne s’efface à jamais. » a ajouté l’ancien premier ministre français qui estime qu’ « un geste de l’Algérie sur la levée d’obligation de visas pour ces personnes n’en aurait que plus de poids. ».

À noter que depuis le départ des Harkis, considérés comme traîtres à la nation, et des pieds-noirs à l’indépendance de l’Algérie, la question de leur éventuel retour a été soulevée à maintes reprises entre les deux pays, sans parvenir toutefois à un règlement définitif.