Ali Ghediri soutenu par Amar Saadani et d’autres militants du FLN

Amar Saadani
Amar Saadani

Des militants du Front de libération nationale (FLN) ont décidé d’ignorer les consignes de leurs coordinateurs et des dirigeants du parti. Malgré ces directives qui consistent à soutenir le candidat du FLN, Abdelaziz Bouteflika, et à lui faire campagne, les militants FLN de la commune d’Aïn M’lila auraient décidé de soutenir Ali Ghediri.

Selon des sources concordantes, ces militants FLN « rebelles » sont issus de la commune d’Aïn M’lila, une commune de la wilaya d’Oum-El-Bouaghi, située à 43 km au sud de Constantine. « Ce groupe de personnes ne désire point soutenir le candidat Abdelaziz Bouteflika, et préfère soutenir un autre candidat qu’il juge capable de diriger le pays ».

Selon notre interlocuteur, une rencontre aurait eu lieu ce 3 février entre Amar Saadani, Rachid Assas, Bensaad Abdelhak, des militants du FLN de la commune d’Aïn M’lila, et le candidat Ali Ghediri. Lors de cette entrevue, ces hommes politiques auraient parlé des prochaines élections présidentielles, et auraient donné leur soutien au candidat Ali Ghediri sans pour autant quitter leur parti politique.

ObservAlgerie a contacté un responsable du FLN pour connaître la réaction de leur instance dirigeante, et a appri que « Mouad Bouchareb n’a pas encore fait de déclaration concernant ces informations », mais que cette version se tient, puisque « le courant n’est jamais passé entre Mouad Bouchareb et Amar Saadani. Maintenant que Bouchareb est à la tête du FLN, l’ancien secrétaire général de ce parti, Amar Saadani, pourrait vouloir se venger, en perturbant le parti ».