Corruption à Béjaïa : Accusations très graves du FFS contre un homme d’affaires

De graves accusations ont été portées par le chef du groupe parlementaire du FFS , Chafaâ Bouaiche, contre un homme d’affaires qu’il accuse de « faire la loi » dans la région d’Amizour, dans la wilaya de Béjaïa.

« Des citoyens m’ont interpellé sur le cas de Monsieur Moussa Garet qui fait la loi à Amizour. Tout le monde sait que les autorités, à leur tête le chef de Daira, obéissent au doigt et à l’oeil de ce corrupteur. » a écrit Chafaâ Bouaiche aujourd’hui sur facebook. Le député et chef du groupe parlementaire du FFS accuse l’homme précédemment cité, qui possède une sablière dans la région d’Amizour, de « faire la loi » et de « défier l’État ».

« Ces derniers jours, après un mouvement de protestation des citoyens, le Wali de Bejaia a décidé de fermer la décharge publique de la localité. Il a dépêché une commission pour trouver un nouveau site afin de transférer la décharge publique. » poursuit Chafaâ Bouaiche qui indique que « La commission avec les élus, à leur tête le maire, ont trouvé un site au lieu-dit Tala El Fayta, pas loin du lieu où se trouve la sablière de Moussa Garet. À l’origine, Il s’agit d’une concession de 1,3 hectare. Monsieur Garet squatte aujourd’hui 6 hectares. Il empêche le passage de camions transportant les ordures depuis une semaine…Amizour croule sous les ordures à cause d’un mafieux. ».

Par ailleurs, Chafaâ Bouaiche indique que le même individu « a construit illicitement des hangars et des bureaux au niveau de la ferme pilote d’Amizour avec la complicité de son directeur et le silence complice de la direction de l’agriculture de Béjaïa ».

« Le mouvement associatif d’Amizour et les élus sont mobilisés. Le Wali de Béjaïa doit assumer son rôle pour mettre fin aux agissements de cette mafia » conclut le député du FFS.