Algérie : les révélations des services secrets britanniques sur la décennie noire

Liamine Zéroual,
Liamine Zéroual,

Le quotidien panarabe Al-Sharq Al-Awsat, basé à Londres vient de déclassifier des documents secrets sur la crise politique et sécuritaire sanglante qu’a connue l’Algérie pendant la décennie noire, montrant comment les français avaient parié sur la prise du pouvoir par les islamistes.

Selon ces documents confidentiels, les Français avaient informaient leurs homologues britanniques qu’ils prévoyaient une chute du régime algérien et l’arrivée au pouvoir du FIS et qu’ils se préparaient, dès lors, pour la réception de 500 mille Algériens qui devraient fuir le pays. Les responsables français estimaient alors que «le gouvernement du président Liamine Zeroual ne pouvait absolument pas résister si longtemps face aux islamistes armés et que le Front islamique du salut (FIS) dissout devrait arriver au trône»

Selon ce que révèle Al-Sharq Al-Awsat, le président Liamine Zeroual avait même décliné l’invitation de son homologue français, François Mitterrand pour célébrer le débarquement des alliés au sud de la France «par crainte d’être renversé par un coup d’Etat pendant son absence».

La même source indique également que «les Français s’étaient plaints de l’activité des islamistes algériens sur le sol du Royaume-Uni, en faisant allusion à la complaisance de leurs voisins (britanniques) par rapport à ce phénomène, précisant que «ces plaintes ont été initiées par Charles Pasqua, ministre français de l’Intérieur,  connu pour son intransigeance envers la menace terroriste liée aux islamistes algériens».

«Le régime algérien avait prouvé au final l’erreur d’appréciation des Français puisque ses forces de sécurité avaient vaincu les groupes terroristes» estime le quotidien panarabe Al-Sharq Al-Awsat, avant de conclure : «les craintes des Français leur donneront raison car des attentats terroristes ont vite ébranlé l’Hexagone».