Éducation : Des épreuves en arabe pour le recrutement d’enseignants du français

Les participants au concours de recrutement des enseignants organisé par le ministère de l’éducation nationale, ont été surpris de découvrir que les candidats au poste d’enseignement de la langue française devaient passer des épreuves écrites en langue arabe.

En effet, sur un total de quatre épreuves écrites que devaient passer les candidats aux postes d’enseignement de la langue française, les épreuves d’arabe, technologies de l’information et de la communication et culture générale étaient proposées en langue arabe.

Une attitude pour le moins incompréhensible de la part du ministère de l’éducation qui a organisé ce concours, car il est en effet difficile de comprendre comment on peut évaluer des candidats à l’enseignement de la langue française sur la base de leurs connaissances en langue arabe. Et l’on ne comprend également pas pour quelle raisons ledit concours de recrutement impose à ces mêmes candidats de passer une épreuve de maîtrise de la langue arabe.