L’Algérie facilitera l’entrée des pieds-noirs sur son territoire

L’Algérie compterait faciliter l’obtention des visas pour les pieds-noirs, catégorie d’européen nés en Algérie et qui ont massivement quitté le pays à l’indépendance en 1962.

C’est en tout cas ce qu’à indiqué le porte parole du RND, Seddik Chihab dans un entretien accordé à TSA et publié hier samedi. Répondant à une question sur le désir des pieds-noirs de visiter l’Algérie et les difficultés dont ils font état pour l’obtention d’un visa d’entrée, Seddik Chihab a ainsi indiqué qu’ « une instruction a été donnée par le ministère des Affaires étrangères à nos chancelleries pour faciliter au maximum l’obtention de visas par cette catégorie de personnes. ».

Toujours sur la question des pieds-noirs, Seddik Chihab est revenu sur l’appel du premier ministre et secrétaire général du RND Ahmed Ouyahia aux opérateurs économiques, auxquels il a demandé de s’appuyer sur « les anciens d’Algérie », à savoir les pieds-noirs, pour promouvoir les exportations hors-hydrocarbures. « Dans son intervention, Ahmed Ouyahia a parlé d’abord de nos compatriotes, de nos amis africains puis des anciens de l’Algérie. Il ne faut pas trop se focaliser sur cette dernière catégorie » a-t-il dit.

« il ne faut surtout pas faire d’amalgame entre ceux qui ont gardé un lien avec le pays et ceux qui ont un problème de mémoire et qui ont des positions hostiles vis-à-vis de l’Algérie.» a également dit Seddik Chihab, ajoutant que « beaucoup d’Algériens travaillent avec les premiers. ».