Zoubida Assoul tire à boulets rouges sur Bouteflika et Gaid Salah

Bouteflika et Salah Gaid
Bouteflika et Salah Gaid

La porte parole du mouvement Mouatana, Zoubida Assoul, estime qu’« un cinquième mandat pour Bouteflika serait une catastrophe et même un danger pour notre pays (…) ceux qui veulent un autre mandat pour Bouteflika portent atteinte au Président malade, et encouragent la confusion à laquelle nous sommes arrivés avec cette absence de perspectives ».

Lors de son passage au forum de Liberté Zoubida Assoul, ancienne magistrate et actuellement avocate et porte-parole du mouvement Mouatana, a déploré « un mandat à blanc, pour avoir bloqué le pays ». Elle a, par ailleurs, appelé l’armée à jouer son rôle : « Nous ne demandons pas à l’armée d’être partie prenante du scrutin, mais de garantir le processus », a-t-elle précisé avant de confier qu’elle a été choquée par le « ton utilisé par Gaid Salah ».

Assoul pense que « la violence de la réponse de ce responsable n’est pas rassurante. Nous n’arrivons pas à décoder le message, mais ces déclarations de Gaïd Salah sont graves ». Elle ajoute que le peuple est « dans un délire collectif, et celui qui a un avis contradictoire est immédiatement ciblé ». Selon elle, ce corps n’a pas à s’exposer à ce genre de déclarations politiques.

L’Algérie, dit-elle, « a beaucoup régressé. Et ce n’est pas l’engagement qui manque, mais plutôt le système de gouvernance qui ne permet pas la moindre émergence et empêche l’opposition d’être visible sur le terrain ».

Mouatana, précise sa leader, « est un mouvement qui s’inscrit au-delà de la présidentielle de 2019. Il s’agit d’un projet d’avenir et non d’un projet conjoncturel. Nous avons un projet, une vision et un rêve collectif qui nous rendront notre dignité d’être algériens. Nous n’avons ni l’appui de l’armée, ni celui des hommes d’affaires. Notre appui reste le citoyen », a-t-elle affirmé.