Qualifié d’ « âne » , Amara Benyounès répond à Ould Abbès

Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, a répondu via un communiqué de son parti à son homologue du FLN Djamel Ould Abbès, qui l’avait qualifié d’ « âne ».

« Dans une déclaration aussi irresponsable qu’insultante, venant d’un personnage aussi zélé qu’un néophyte, car n’ayant jamais été un soutien historique au président de la république, le sieur Djamel Ould Abbès a cru bon de répondre au président du MPA en le traitant d’ignorant » lit-on d’emblée dans le communiqué publié par Amara Benyounès sur sa page facebook.

Le communiqué du MPA défend le président du parti en affirmant que celui-ci « n’a fait que réitérer les positions du parti quant à la fonction présidentielle ». « En effet nous considérons que le président de la république est au dessus des partis politiques et qu’il est le président de tous les algériens, à fortiori lorsqu’il s’agit du président Abdelaziz Bouteflika qui a choisi lui-même de se présenter en tant que candidat indépendant durant ses mandats, ce que semble ignorer le sieur Ould Abbès » ajoute le même document.

Qualifiant le SG du FLN de « personnage aux abois », le communiqué du MPA rappelle également que « le président du MPA n’a jamais cité le parti FLN et encore moins son secrétaire général ». « Malgré cette agression gratuite, folklorique et infamante venant d’un personnage aux abois, le MPA fait le distinguo entre ce SG et l’ensemble des cadres et militants du FLN auxquels nous réitérons notre respect et notre amitié.