Photo : Marine Le Pen
Photo : Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement National (extrême-droite française), Marine Le Pen a réagi, ce jeudi 13 septembre, à la décision du président français, Emmanuel Macron de reconnaître l’implication de son pays dans l’assassinat de Maurice Audin, militant de l’indépendance de l’Algérie.

Ainsi, Marine Le Pen est montée au créneau pour dénoncer «un acte de division». «Maurice Audin a caché des terroristes du FLN qui ont commis des attentats. Macron commet un acte de division, en pensant flatter les communistes» a écrit la présidente du Rassemblement National sur son compte Twitter.

«Quel est l’intérêt pour le président de la République de rouvrir des blessures, en évoquant le cas de Maurice Audin ?» s’est interrogée la présidente du Rassemblement National (ex Front national), avant de répondre à sa propre question, «Il souhaite surfer sur la division des Français, au lieu de les réunir dans un projet.»

À noter qu’Emmanuel Macron a remis une déclaration écrite à la veuve de Maurice Audin dans laquelle il a reconnu la responsabilité de l’Etat français dans la disparation de son mari.