Le retour imminent de Abdelmalek Sellal au sommet de l’Etat

Abdelmalek Sellal, ancien premier ministre algérien entre 2012 et 2017, ancien ministre technocrate avant de rejoindre l’ancien parti unique le Front de Libération Nationale (FLN), compte revenir au devant de la scène politique au cours de l’année 2018.

Si son retour est imminent, les spéculations sur son nouveau rôle créent la confusion. Longtemps présenté comme successeur potentiel de Abdelaziz Bouteflika, le limogeage de Abdelmalek Sellal, a mis fin à ces prédictions. Des sources parlent par ailleurs, d’une ambition intime que l’ancien premier ministre a confié à son entourage : faire partie du tiers présidentiel au Conseil de la nation (Sénat algérien), renouvelé partiellement chaque 3 ans .

Les ambitions de Sellal ne serait pas limitées, selon les mêmes sources, à un mandat de sénateur mais il serait intéressé par le poste du président du sénat comme successeur de Abdelkader Bensalah président du conseil de la nation depuis 2002.

Il est à rappeler que le président du conseil de la nation est le deuxième homme de l’Etat algérien. Représentant de l’autorité territoriale après le chef de l’Etat. Il est chargé d’occuper le poste de président de la république en cas de vacance définitive de la présidence pour une durée maximale de 60 jours.