Sécurité de l’ambassadeur d’Algérie en France : la police française s’explique

Photo archives : drapeau algérien et drapeau français
Photo archives : drapeau algérien et drapeau français

La décision de l’Algérie de retirer la protection policière des représentations diplomatiques françaises a fait les choux gras de la presse nationale depuis quelques jours, d’autant plus qu’elle est intervenue en réaction au refus des autorités françaises de renforcer la sécurité de l’ambassade d’Algérie à Paris.

La question de la sécurité de l’ambassadeur d’Algérie en France, Abdelkader Mesdoua a également été évoquée dans le même sillage, avec des informations faisant état de la décision des autorités françaises de lever la protection affectée à sa résidence, un sujet qui a été commenté par la préfecture de police de Paris.

La préfecture de police de Paris, citée par le quotidien francophone Liberté ce mercredi a ainsi déclaré que la résidence de l’ambassadeur d’Algérie faisait auparavant l’objet d’une protection par des policiers en faction, remplacés désormais par des rondes et des patrouilles de police.

La même source a également indiqué que le dispositif de sécurité affecté à l’ambassade d’Algérie à Paris n’a connu aucun changement. « Des rondes et des patrouilles de police sont effectuées de manière régulière aux abords du site » a indiqué la préfecture de police de Paris, précisant que l’ambassade algérienne fait l’objet d’une surveillance permanente par des patrouilles policières.