Shérazade
30/10/2019 12:15

La présidente du Conseil des droits de l'Homme remerciée

Fafa Benzerrouki, la présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a été remerciée par le chef de l'État Abdelkader Bensalah. Cette fin de fonction aurait eu lieu suite à la demande de la présidente du CNDH.

Ainsi, le chef de l’État Abdelkader Bensalah a mis fin, mardi 29 octobre, aux fonctions de la présidente de l’organisme officiel chargé de la question des droits de l’Homme sur le territoire algérien, après un communiqué de la présidence de la République lu par le présentateur du journal télévisé de l’ENTV, hier à 20 h. Pour rappel, Fafa Benzerrouki a été élue à la tête du Conseil national des droits de l’Homme le 9 mars 2017.

Fafa Benzerrouki limogée à cause des détenus d'opinion ?

La présidence de la République avait annoncé que ce départ répondait à la volonté de la présidente du CNDH. Cela dit, aucune raison n’a été donnée à cette volonté de démission. Depuis le début des contestations populaires, et le début d’incarcération des détenus d’opinion, la présidente du CNDH est restée bien discrète. En effet, cette dernière a évité toute prise de position et toute intervention dans cette affaire.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Les détenus d’opinion n'ont en effet reçu aucun soutien du Conseil national des droits de l’homme. Amnesty International et d’autres organisations non gouvernementales avaient demandé l’intervention du CNDH, puis une audience, mais n’avaient reçu aucune réponse de la part du conseil.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus