Algérie : Karim Tabou dénonce « un coup d’État du pouvoir » (VIDÉO)

Le porte-parole de l’Union démocratique et sociale (UDS), Karim Tabou a réagi, ce mardi 12 mars, aux annonces faites la veille par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika, portant notamment sur le report de l’élection présidentielle et le prolongement du quatrième mandat.

Karim Tabou a critiqué une tentative « d’un coup d’État du pouvoir pour casser le mouvement citoyen, ce mouvement d’espoir ». Il qualifie les dernières annonces « faites au nom de Bouteflika », de manœuvres sournoises visant à tromper le peuple algérien, il s’agit selon l’ancien premier secrétaire du FFS « de faire-semblant de tout bouger, pour que tout reste en place, pour que rien ne bouge », a-t-il expliqué.

Le jeune opposant algérien a lancé un cri de cœur au peuple l’appelant à descendre massivement dans la rue à l’occasion des marches prévues ce vendredi 15 mars, à travers tout le territoire national, « pour dire au pourvoir que nous avons bien compris que vous êtes en train de tenter la manœuvre, de tenter le coup d’État », a-t-il conclu.

L’annonce d’un léger remaniement gouvernemental et d’un certain nombre de propositions portant notamment sur le report des élections présidentielles et la reconduction sans élections de l’actuel chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, pour la préparation d’une transition démocratique, a été reçue par les Algériens avec beaucoup d’indignation et de colère. D’aucuns considèrent ces annonces comme une nouvelle manœuvre d’un système qui cherche à se pérenniser et à se régénérer.

Lire également : Propositions de Bouteflika : les premières explications de Lamamra