Pica Ouazi
17/10/2019 18:09

Relations Algérie - Maroc : Amar Saadani jette un pavé dans la mare

L'ancien secrétaire général du FLN Amar Saadani s'est exprimé, ce 17 octobre, sur la situation politique du pays dans une interview accordée à nos confrères de TSA. Amar Saidani a jeté un pavé dans la marre en se positionnant aux antipodes de la diplomatie algérienne concernant la question du Sahara occidental.

« En vérité, je considère que le Sahara est marocain et rien d’autre », a déclaré l’ex-secrétaire générale sans aucune ambiguïté. Il a ajouté que ce territoire « a été enlevé au Maroc au congrès de Berlin ». « Aussi, je pense que l’Algérie a versé pendant cinquante ans des sommes faramineuses à ce qui est appelé le Polisario et cette organisation n’a rien fait et n’est pas parvenue à sortir de l’impasse », a-t-il affirmé.

Amar Saadani considère que cette question a envenimé les relations entre l’Algérie et le Maroc et bloqué la construction du Grand Maghreb. « La relation entre l’Algérie et le Maroc est plus grande que cette question. Je pense que la conjoncture est favorable. Il y a l’élection d’un nouveau président et le changement de système en Tunisie. L’Algérie se dirige vers une élection et un changement de système. La Libye aussi vit une transformation. »

Abandon du Sahara occidental pour la construction du Maghreb

Il explique que ces nouvelles données amènent à revoir la construction de cette entité. « Tout cela peut concourir à relancer l’unité maghrébine comme l’ont voulue les vétérans du FLN et de tous les partis nationalistes, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et de toute l’Afrique du Nord ».

L’ex-secrétaire général du FLN conclut par un appel à la réouverture des frontières et à l'abandon du soutien de l’Algérie au Front Polisario. « Je pense que la question du Sahara doit prendre fin et que l’Algérie et le Maroc doivent ouvrir leurs frontières et normaliser leurs relations. L’argent versé au Polisario, avec lequel ses membres se baladent depuis cinquante ans dans les hôtels de luxe, doit revenir à Souk-Ahras, El Bayadh, Tamanrassset et autres villes. C’est mon avis, même s’il doit déplaire à certains ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus