Révélations: Bouteflika compte dissoudre l’office de la répression de la corruption

Photo : Abdelaziz Bouteflika
Photo : Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika compte dissoudre l’office national de la répression de la corruption. C’est ce que révèle un média très proche des cercles du pouvoir algérien. Le motif de cette dissolution serait la fuite d’un document confidentiel publié sur la presse électronique.

C’est un nouvel épisode du chamboulement créé par l’émergence des sites-web d’informations en Algérie. Après les censures et l’emprisonnement des journalistes, ce sont les institutions de l’Etat qui en payent le prix, d’un travail journalistique qui n’obéit plus au musellement de l’establishment.

En effet, selon le média en question, l’Office National de la répression de la Corruption  sera dissolu, suite à des «dysfonctionnements». Cette décision radicale serait motivée par l’affaire de la «déclaration du patrimoine» du Directeur général des Impôts, Mustapha Zikara, auprès de l’OCRC, qui a fait l’objet d’une fuite. Censée être confidentiel, le document a été publié par un site web d’investigations.

Le document a été publié sans omettre les informations personnelles du déclarant. Le même média accuse explicitement le site d’investigation d’«avoir lynché le Directeur général des Impôts» au profit d’un homme d’affaire suite à un redressement fiscal.

Si l’office national de la répression de la corruption a été créé suite à une ordonnance du président Abdelaziz Bouteflika. Sa dissolution doit émaner d’une décision présidentielle.