Said Sadi : « Les candidats à la présidentielle sont des usurpateurs »

30/10/2019 15:01

L’ancien président du RCD Said Sadi s’est exprimé sur la situation politique que traverse l'Algérie, dans une contribution publiée aujourd'hui 30 octobre.

L’ancien candidat aux élections de 1995 et 2004 s’est d’emblée attaqué aux prétendants à la présidentielle algérienne. Said Sadi les qualifie d’« usurpateurs ».

« Les 22 usurpateurs qui croient pouvoir jouir de leur racket mémoriel, le 12 décembre prochain, sont motivés par des objectifs rigoureusement inverses de ceux qui ont mobilisé les militants de novembre 1954. Eux aussi rentreront dans l'Histoire. Pas par la même porte. Pas pour les mêmes raisons », assène Said Sadi. Le leader démocrate a fait un parallèle entre ces candidats et les 22 héros historiques de la Révolution algérienne. Les candidats sont des « images inversées des pionniers de notre liberté », selon lui.

Said Sadi interpelle l’histoire et rappelle qu’ils « étaient 22 à avoir décidé de déclencher la Guerre de libération nationale en 1954 ». Et qu’ils « sont autant à vouloir enterrer l’espoir démocratique, le 12 décembre prochain ». Il ne s’agit pas, selon lui, d’un hasard, mais plutôt d’une volonté de réécrire l’histoire dans le sens contraire de la libération. « Il ne s’agit plus seulement de déposséder l’Algérien de ses référents symboliques. Il faut les souiller », affirme-t-il.

Le docteur Sadi considère cette démarche comme une grave atteinte aux valeurs de la Révolution, usurpée « pour que le plus indigne des hommes puisse se comparer aux plus glorieux ». Il ajoute alors que cette « ignominie » confirme l’« ampleur du désastre algérien ». « Aucune valeur, aucun socle, aucun signe n’est épargné. Le replâtrage n’est plus possible. Il faut tout re-terrasser », ajoute-t-il.

Said Sadi conclut que ces élections sont « une opération commanditée pour maintenir le pays sous le joug d’un système politique ».

Lire aussi : « Le peuple a tranché sur les présidentielles », selon Saïd Sadi

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • Ceux ne sont pas que des usurpateurs mais des traitres au peuple Algérien!

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire