Illustration : une personne menottée de dos
Illustration : une personne menottée de dos

Une directrice d’école primaire a été mise en détention hier par le procureur de la République.  Cette femme est accusée d’être à la tête d’un réseau de prostitution, et de transformer quotidiennement un établissement scolaire en maison close, une fois les cours terminés.

Cela s’est passé à EL Oued, une wilaya située au Sud-Est de l’Algérie, ayant pour chef-lieu la ville éponyme d’El Oued. Une directrice  y a été arrêtée, suite à une plainte déposée contre elle, pour incitation à la prostitution.

L’enquête de la police a révélé que la directrice organisait et animait des rencontres . Elle proposait ainsi à des filles de gagner de l’argent facilement, tout en mettant à leur disposition « un lieu sûr » .

Cette responsable d’éducation aurait commencé ce commerce illégal après le décès de son premier époux.  La plainte aurait été déposée par sa propre fille, soutenue par son beau-père.

La direction de l’éducation de la wilaya d’El Oued a, pour sa part, décidé de suspendre la directrice en attendant son jugement.