Photo archive: une femme arrêtée
Photo archive: une femme arrêtée

La drogue gangrène les universités algériennes, notamment les cités universitaires et elle n’épargne pas la gente féminine. En effet, deux jeunes filles âgées dans les vingtaines ont été arrêtées par les services de sécurité de la wilaya de Sétif à 300 KM à l’est de la capitale Alger, en possession d’une grande quantité de drogue destinée au marché sétifien. Les deux jeunes filles seraient des étudiantes de l’université Ferhat Abbes, a-t-on appris de sources locales.

Ciblées par une enquête de la police judiciaire, les deux mises en cause ont été arrêtées au bord d’un véhicule touristique. Les agents de la sûreté de la wilaya de Sétif ont découvert une grande quantité de drogue suite à une fouille minutieuse de la voiture. Les enquêteurs ont également pu pister deux autres complices de sexe masculin. La perquisition des domiciles des quatre accusés a permis de saisir d’autres quantités de drogue.

L’opération a permis d’arrêter quatre trafiquants de drogue âgés entre 20 et 27 ans dont deux filles, une quantité importante du Kif traité ainsi que des moyens de logistique criminelle et une somme d’argent. Les enquêteurs comptent approfondir les recherches pour un coup de filet du présumé réseau illégal, indiquent nos sources.

Les quatre présumés malfaiteurs ont été mis en garde à vue avant d’être présentés devant le procureur de la république. Un magistrat qui a ordonné leur placement en détention provisoire jusqu’à leur comparution immédiate devant le tribunal de Sétif.