Accusé de Corruption : l’arbitre algérien Abid Charef suspendu par la CAF

Abid Charef
Abid Charef

L’arbitre algérien, Mehdi Abid Charef qui a officié la finale aller de la Ligue des champions africaine entre Al Ahly et l’Espérance Sportive de Tunis a été sanctionné par la Confédération Africaine de Football.

«L’arbitre algérien Mehdi Abid Charef a été suspendu provisoirement de toute activité liée au football par la Confédération africaine de football pour mauvaise performance lors des matches de la Ligue des champions», a indiqué l’instance continentale. La sanction a été prise par le président du Comité de Discipline de la CAF lors d’une réunion tenue le 6 novembre dernier, selon la même source.

Le jury disciplinaire de la CAF a jugé qu’il y avait «assez d’éléments» pour ouvrir une enquête sur «les allégations de corruption». De ce fait, L’arbitre algérien est convoqué pour une audience disciplinaire de l’instance, cette dernière jugera de la pertinence des accusations de corruption envers Mehdi Abid Charef. Ce dernier est, en effet, accusé par les Tunisiens de l’Espérance de Tunis d’avoir reçu «une grosse enveloppe» lors de la finale aller de la Ligue des champions pour favoriser la victoire du Ahly du Caire.

À noter que Mehdi Abid Charef, qui a eu le privilège d’être le premier arbitre à utiliser l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) en finale de la Ligue des champions d’Afrique, a complètement raté sa sortie en validant deux penaltys inexistants pour Al-Ahly.