Algérie : Madjer fait son bilan et défend ses choix (vidéo)

Invité sur le plateau de la télévision nationale, le sélectionneur algérien, Rabah Madjer a fait le bilan des deux derniers matches amicaux et réagi aux critiques dont il fait objet. 

Madjer se dit «satisfait» du bilan qu’il a réalisé depuis sa prise de fonctions, il y a 5 mois de cela, avec 4 victoires et une seule défaite face à l’Iran (1-2). «On a vu l’évolution et les progrès de cette Equipe nationale. J’ai donné l’opportunité à de nombreux joueurs de montrer de quoi ils sont capables. Les matches amicaux sont faits pour ça. Pour voir exactement quel est le niveau de chaque joueur. Cela va me permettre de décider si je dois leur faire confiance à l’avenir ou en chercher d’autres », a-t-il expliqué.

Interrogé sur la mise à l’écart de Rais M’Bolhi, l’ancien de joueur du FC Porto a affirmé « qu »il n’a pas écarté définitivement M’bolhi, mais il s’agit tout simplement d’un choix qu’il a fait en concertation avec le staff technique ». En plus de M’Bolhi, Rabah Madjer est revenu également sur la situation de Sofiane Feghouli. « Contrairement à ce qui a été rapporté, je n’ai aucun problème avec Feghouli. Je ne suis pas le genre d’entraîneur qui écarte un joueur pour ses déclarations à la presse, ça n’engage que lui. Feghouli est un élément pétri de qualités qui peut encore donner pour l’équipe nationale » a-t-il ajouté

Revenant sur le match face à l’Iran et l’incident avec Mahrez et Hanni, le coach national a fait savoir « qu’il n’y a pas d’affaires Mahrez, Hanni ou Bentaleb ». Á ses dires, tout ce qui a été rapporté est « sans fondement ». Au sujet de Taider, il a indiqué « que ce  joueur n’était pas au point sur le plan physique pour être aligné contre la Tanzanie ou l’Iran».