Le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi s’est exprimé après la large victoire de l’équipe nationale face au Togo (1-4), en match comptant pour la 5e journée  des éliminatoires. Cette performance a permis aux fennecs de composter leur billet à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, prévue au Cameroun.

Belmadi a réussi son pari

« Les changements apportés à l’équipe étaient mûrement réfléchis, ça démontrait que nous sommes venus à Lomé avec l’ambition de gagner. Nous l’avons clamé haut et fort et nous l’avons fait. Les choix sont toujours positifs, quant à la fin, il y a une victoire et de surcroît sur un score assez large.» a déclaré Djamel Belmadi en conférence de presse.

«On n’a pas été surpris»

«C’est un manque de respect pour l’équipe du Togo de dire que c’était un match facile. Au vu du résultat, on peut avoir l’impression qu’il a été facile. Le match a été assez bien préparé. Nous n’avons pas été surpris par les points forts et faibles du Togo. On a fait en sorte de ne pas leur laisser de possibilités d’autant qu’ils ont des joueurs de qualité qui peuvent faire mal » a indiqué le sélectionneur national avant d’ajouter «Tous les joueurs ont respecté mes consignes. En seconde période, c’était difficile de préserver la motivation et la concentration quand le score était de 3 à 0, mais nous étions très attentifs».

«Un nouvel état d’esprit»

«Nous sommes capables de mieux faire, mais ce que je retiens est le changement de l’état d’esprit. Il faut féliciter le staff technique qui travaille tout le temps pour nous mettre dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, nous n’avons pas été surpris par l’adversaire, nous avons joué avec le cœur, on a été efficaces et tueurs. Je veux féliciter tout le monde» a-t-il affirmé.

Belmadi dénonce une agression verbale

Au cours de la conférence de presse, un journaliste togolais, visiblement déçu de la  prestation des hommes de Claude le Roy, s’en est pris au sélectionneur national, lui posant une question sur l’appartenance de l’Algérie à l’Afrique. «C’est une question ou un monologue ? Le ton que vous employez pour un journaliste c’est ça qui peut être choquant. Il faut savoir poser les questions. Il y a des questions et il y a des agressions verbales, pour moi c’est une agression verbale. Je ne sais même pas de quoi vous parlez. J’avais dit que quand on vient jouer en Afrique, l’Algérie y compris, c’est un contexte particulier, où est le problème ? C’est peut être la défaite. Il y a une meilleure manière d’accepter la défaite, faites comme vos confrères, pas en agressant l’entraîneur» a déclaré le sélectionneur national.

 

+D’infos