Voici les avantages dont bénéficie Issad Rebrab en France

Photo : Emmanuel Macron et Issad Rebrab
Photo : Emmanuel Macron et Issad Rebrab

Le milliardaire et homme d’affaires algérien Issad Rebrab a choisi d’implémenter sa nouvelle usine en France. Un choix à la fois motivé par les obstacles que le PDG de Cevital rencontre en Algérie et les avantages accordés par la France.

Si la fortune numéro une d’Algérie a décidé d’implémenter son unité de production d’équipements de traitement de l’eau dans la région des Ardennes en France, est due à la position géographique stratégique de la région située au centre de l’Europe, c’est aussi pour des avantages fiscaux accordés par la région.

Un site de 15 hectares cédé pour l’euro symbolique

En effet, la nouvelle usine d’Issad Rebrab est installée sur un site laissé vacant par le constructeur automobile français PSA. Le site limitrophe d’une autoroute, est cédé définitivement pour l’euro symbolique au profit de Cevital. il s’étale sur 15 hectares.

Exonération fiscale de 10 ans

L’Etat français accorde une exonération systématique de 5 ans aux investisseurs qui s’installent dans les Ardennes. Issad Rebrab a été promis d’avoir cinq autres années d’exonération pour que celle-ci s’élève à 10 ans.

Des obstacles en Algérie et une opération de séduction en France

Si le PDG de Cevital dit ne pas avoir un «pays de rechange», les obstacles auxquels son groupe  fait face en Algérie, l’ont contraint à se tourner vers l’étranger. Une opportunité que le gouvernement français a su saisir en mettant à la disposition d’Issad Rebrab tous les avantages sus-cités dans une période record:«Y a trois mois personne, y compris moi, n’était au courant de ce projet» a déclaré le richissime homme d’affaires à la presse.

Création de 1000 emplois directs

Issad Rebrab de son côté promet la création de 1000 emplois, dans une région qui enregistre l’un des taux les plus élevés de chômage en France.

Lire également la chronique: France-Algérie: le bras de fer à distance entre Haddad et Rebrab