Scandale de blanchiment d’argent vers l’Algérie depuis la France et l’Italie

Photo archives: Liasses de devises
Photo archives: Liasses de devises

Un réseau international de blanchiment d’argent et de trafic d’or a été démantelé ce lundi 4 février, et 19 individus – des Algériens et des Français – ont été arrêtés en Italie et en France. Ce circuit transférait illicitement près de 7 millions d’euros par mois vers l’Algérie, rapporte l’agence de presse italienne ANSA.

Ce réseau international de blanchiment d’argent est considéré comme une plaque tournante du trafic de drogue entre différentes régions de France : Marseille, Paris, Grenoble, Montpellier, et des régions italiennes : Florence, Rome, Brescia ou encore la ville d’Arezzo, connue pour son histoire avec l’or et la fabrication de bijoux.

Parallèlement, le réseau avait mis en place un stratagème d’évasion fiscale et de transferts illicites d’or et de devises. C’est ainsi que ce circuit expédiait l’équivalent de « cinq à sept millions d’euros en or et en liquide » à travers une compagnie maritime de ferry entre l’Italie et l’Algérie.

L’Entreprise algérienne de Transport maritime de voyageurs ébranlée par le scandale

L’opération de démantèlement avait commencé deux ans auparavant, à la suite d’une coopération entre la police financière italienne et son homologue française. Après des investigations et des mises sous surveillance, 19 personnes ont été interpellées pour leur appartenance à ce réseau.

La dissolution de ce circuit a été accompagnée d’une saisie de 550 000 euros en espèce, l’équivalent d’un million d’euros en or, ainsi que 10 voitures de sport et des montres de luxe, précise notre source.

Quant aux derniers éléments de l’enquête, ils confirment la complicité de certains employés de l’Entreprise algérienne de transport maritime de voyageurs (ENTMV), ainsi que l’identification d’un Franco-algérien comme étant le transporteur de ces sommes d’argent.

Lire aussi : Trafic de cocaïne depuis l’Algérie : quatre Algériens condamnés en Belgique