Fillette disparue à Saïda : Voilà comment elle a été retrouvée

C'est la psychose dans la ville de Saïda, à quelques 450 kilomètres au Sud-ouest d'Alger. C'est surtout la panique chez un couple d'habitants de la région. Une fillette âgée de deux années a disparu mystérieusement mercredi 15 janvier du côté de la place du 5 juillet, selon les premières informations partagées sur les réseaux sociaux.

Elle s'appelle Meriem et elle a échappé à la vigilance de ses parents pendant quelques petits instants. Cela a été suffisant pour qu'elle disparaisse de la vue de ses parents et de leur nourrisson, dans cette ville située à 175 kilomètres au Sud d'Oran. En ce mercredi, les parents de la petite Meriem se sont rendus dans la ville de Saïda pour des soins médicaux.

Les informations qui circulent sur les réseaux sociaux ne sont pas bien fournies en détails. Les auteurs des publications disent seulement que la fille de deux ans a disparu mercredi vers 16 heures. Ils indiquent également qu'elle était vêtue d'un manteau jaune et d'un pantalon rouge. Deux numéros de téléphone sont proposés au cas où quelqu'un la rencontrerait, en plus de la photo de la petite.

Aussi, cette disparition mystérieuse a mobilisé des dizaines, voire des centaines de personnes sur la place où la petite Meriem a été vue pour la dernière fois. Des membres de la famille, des amis ou même des étrangers. D'ailleurs, des photos de cette mobilisation sont visibles sur les réseaux sociaux.

Ce n'est pas la première fois qu'un enfant disparaisse de la sorte en Algérie. Les premières informations ne précisaient pas si c'était un égarement de Meriem ou un enlèvement. Bien entendu, ce sont les éléments des services de sécurité qui tenteront de répondre à toutes ces interrogations.

Comment la petite Meriem a été retrouvée saine et sauve

La petite Meriem a finalement été retrouvée jeudi matin par les services de la gendarmerie nationale. La façon dont elle été retrouvée est digne d'un film hollywoodien. En effet, la famille qui a pris la fillette avec elle (la police refuse de parler d'enlèvement) n'habite pas loin du lieu de la disparition. Durant les premières de la disparition, personne ne pensait que Meriem serait dans un foyer.

En fait, c'est un jeune commerçant, voisin de la famille en question, qui a eu le réflexe d'alerter les services de sécurité quand il s'est retrouvé face à une situation étrange. Sa voisine s'est présentée chez lui dans la soirée de mercredi pour acheter un paquet de couches. Rien de bizarre pour le jeune commerçant jusqu'à ce qu'il entende parler de la disparition de la petite Meriem. C'est là qu'il s'est rappelé que sa voisine n'avait pas d'enfants de bas âge qui expliquerait l'achat des couches. Il a très vite alerté les services de sécurité qui ont intervenu pour récupérer la fillette.

1 COMMENTAIRE