Arezki I.
11/11/2019 19:39

Algérie : Interdiction d’accès au stade aux supporters violents

Les personnes impliquées dans les violences dans les stades et les infrastructures sportives en Algérie seront désormais fichées et interdites d’y accéder.

Un décret exécutif portant sur « l'établissement et de mise à jour du fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives » a été signé par le Premier ministre Noureddine Bedoui. Ce décret exécutif, publié dans le journal officiel n°64, confie la création « l’organisation, la gestion et de la mise à jour du fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives » au service central du casier judiciaire.

Les missions de ce service sont énumérées dans le même décret. Il s’agit  « de tenir, de mettre à jour et d’administrer la base de données centralisée du fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives ;-de procéder à l’inscription et au retrait des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives, par décision judiciaire définitive; de conserver les données sur des supports appropriés ».

Ce service sera chargé également « d’assurer la sécurité et la gestion de l’accès au fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives ; de mettre à la disposition des administrations et des institutions habilitées, les données mises à jour du fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Les personnes impliquées dans les violences au sein des infrastructures sportives seront désormais fichées, et interdite d’y accéder. « Toute juridiction ayant prononcé une peine complémentaire d’interdiction d’accès aux infrastructures sportives, établit une seconde fiche signée par le procureur de la République et le greffier et la transmet au service central du casier judiciaire » stipule le décret.

En plus des services de sécurités, du ministère de l’Intérieure et celui de la Jeunesse et des Sports « les fédérations sportives nationales, les ligues sportives, les associations et les clubs sportifs, sont informés par les services habilités du ministère chargé de la jeunesse et des sports sur les personnes dont les noms figurent dans le fichier national des personnes interdites d’accès aux infrastructures sportives, et ce, à l’effet de prendre les mesures susceptibles de prévenir et de lutter contre la violence dans les infrastructures sportives ».

Lire aussi : Violence dans les stades en Algérie: des chiffres alarmants

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus