Abdelah Oul
13/10/2019 11:51

Vahid Halilhodzic évoque Islam Slimani et la Coupe du monde avec l'Algérie

L'ancien sélectionneur de l'équipe nationale Vahid Halilhodzic a accordé un entretien, vendredi 11 octobre, au magazine sportif France Football. Il a notamment évoqué sa découverte d'Islam Slimani et de la Coupe du monde 2014 avec l'Algérie.

Vahid Halilhodzic raconte qu’il a découvert Islam Slimani lors d’un match du CRB au moment où il était à la recherche d’un attaquant capable de pallier aux insuffisances du secteur offensif de l'équipe nationale. « Je regarde le match, et puis je vois un grand attaquant du côté du CRB. Il bougeait et proposait beaucoup, il se battait énormément. J'ai remarqué aussi son jeu de tête qui était une de ses qualités principales. Ce joueur, c'était Islam Slimani. Je me suis renseigné. Il n'était pas vraiment considéré, il n'avait jamais été appelé dans aucune sélection. J'ai décidé de le convoquer juste sur ce match », a déclaré Vahid Halilhodzic.

Vahid Halilhodzic, actuel sélectionneur du Maroc, a déclaré qu’il a subi de virulentes critiques lorsqu’il a appelé Islam Slimani pour la première fois, en 2012.  L’ancien entraîneur de l’Algérie révèle aussi que l’ancien président de la Fédération Algérienne de football, Mohamed Raouraoua, ne connaissait pas Islam Slimani avant sa convocation en équipe national.

« Quand je l'ai convoqué pour la première fois, je me souviens que tout le monde m'a critiqué. Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, m'avait demandé : « Qui est ce joueur ? » Moi, j'avais tout de suite vu qu'il avait quelque chose. Il était intelligent dans ses déplacements et très bon dans la profondeur. J'ai insisté avec Slimani », a affirmé Vahid Halilhodzic.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Le sélectionneur marocain est revenu sur le sacre de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nations, avant d’évoquer son épopée avec les Verts durant la Coupe du monde 2014. « J'étais évidemment très heureux. C'est un pays où j'ai vécu des choses très fortes. Le sélectionneur Djamel Belmadi a réalisé un travail remarquable. Ils ont beaucoup de qualité et peuvent encore progresser. Je l'ai déjà dit, mais je pense qu'en 2014, on avait une équipe pour aller plus loin lors de la Coupe du monde. On aurait peut-être pu atteindre la finale parce qu'on progressait de match en match ».

Lire aussi : L'Algérien Islam Slimani affole les statistiques en France

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus