Catégories Politique

Algérie : Le procès de Karim Tabbou reporté de nouveau

1 juin 2020 13 h 57 min

Le procès du détenu politique algérien Karim Tabbou a été renvoyé encore une fois. Prévu ce lundi 1er juin au tribunal de Koléa, il a été reporté au 29 juin, a indiqué un membre du collectif de ses avocats . Ce procès a déjà été renvoyé deux fois, le 6 et le 27 avril dernier, rappelle le CNLD dans un communiqué.

Il faut dire que cet énième report était prévisible dans la mesure où le collectif des avocats de Tabbou avait fait savoir, la veille, qu’il refusait de plaider à distance. En effet, dimanche 31 mai, la défense du détenu avait indiqué, selon des sources concordantes, qu’elle ne comptait pas plaider si le procès se déroulait en visioconférence.

Devant le tribunal de Koléa, où il y avait foule ce lundi, le collectif des avocats s’est contenté d’annoncer l’ajournement du procès, sans en avancer les raisons. Il assure, en outre, que Karim Tabbou se porte bien moralement et physiquement.

Pour sa part, le CNLD, dans son communiqué, a précisé que le procès en question était lié à l’affaire pour laquelle il a été arrêté une première fois. Le Comité national pour la libération des détenus rappelle que Tabbou a été arrêté le 11 septembre 2019 et libéré le 25 du même mois par le tribunal de Koléa, avant qu’il ne soit à nouveau arrêté, le 26 septembre, et mis sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger

.

Une affaire qui s’inscrit dans le temps

Dans un communiqué rendu public dimanche, la famille du militant rappelle que Karim Tabbou est poursuivi “dans deux affaires avec les mêmes charges, ce qui est considéré comme une violation flagrante de toutes les normes et lois internationales, en particulier le Code pénal national ”

La même famille ajoute que “depuis qu’il a été arrêté, mercredi 11 septembre (…) Karim Tabbou est soumis à un traitement ignoble de haine”. Il faut dire que cette “affaire” s’éternise. Plusieurs voix en Algérie et à travers le monde se sont élevées pour demander la libération du prisonnier politique.

Lire aussi : Algérie : Karim Tabbou empêché d’appeler sa famille (Avocats)

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter

Voir les commentaires

  • Un des systèmes de "justice"les plus roublards et les plus vicieux au monde.
    Ils ne sont même pas capables de respecter leur propre lois trafiquées
    La justice fait semblant de fonctionner normalement, mais le khorotisme algérien est unique au monde et se distingue par sa médiocrité. Mais Shut! Le badissiste croît qu'il est la meute"race''s terre

En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation des cookies selon notre Politique de confidentialité .

En savoir plus