Catégories Economie
| Le
7 avril 2020 18 h 35 min

Algérie : Mesures exceptionnelles en faveur des entreprises en difficulté

Par Pica Ouazi

Suite aux difficultés devant lesquelles se retrouvent les entreprises du secteur économique à cause de la pandémie du coronavirus, la banque d’Algérie a décidé de venir à leurs rescousses. En effet, l’institution financière a adressé lundi 6 avril une nouvelle instruction portant des mesures exceptionnelles d’allègement de certaines dispositions prudentielles applicables aux banques et aux établissements financiers.

Cette instruction N° 05-2020 porte sur les nouvelles mesures applicables dans cette conjoncture de crise. Elle allège les contraintes en matière de liquidité, de fonds propres et de classement des créances pour permettre à l’entreprise d’avoir plus de marge de manœuvre pour faire face à cette crise économique aiguë.

Ainsi, la Banque d’Algérie a décidé de réduire à 60% le seuil minimum du coefficient de liquidité, fixé par les dispositions de l’article 03 du règlement N° 2011-04 du 24 Mai 2011 portant identification, mesure, gestion et contrôle du risque de liquidité des banques et des établissements financiers. L’institution financière a aussi décidé de dispenser les banques et les établissements financiers de l’obligation de constitution du coussin de sécurité, fixé par les dispositions de l’article N° 04 du règlement n°2014-01 du 16 février 2014 portant coefficients de solvabilité applicables aux banques et établissements financiers.

Report de paiement et octroi de nouveaux crédits

La banque d’Algérie permet aussi aux banques et aux établissements financiers de reporter le paiement des tranches de crédit arrivant à échéance, ou de procéder au rééchelonnement des créances de leur clientèle, touchée par la crise économique due à la pandémie du coronavirus. Cette mesure évitera aux centaines d’entreprise la faillite et le blocage de leurs fonds de roulement.

La banque d’Algérie a instruit  les banques et établissements financiers pour consentir de nouveaux crédits à la clientèle ayant bénéficié des mesures de report ou de rééchelonnement pour leur permettre de continuer à fonctionner. Par ailleurs, la banque d’Algérie précise que toutes ces mesures restent conjoncturelles. Elles prendront fin le 30 septembre prochain .

Lire aussi: Coronavirus en Algérie : 90 000 entreprises risquent la faillite

En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation des cookies selon notre Politique de confidentialité .

En savoir plus