Algérie : Un faux dentiste de nationalité syrienne écroué

La gendarmerie nationale a arrêté cet après-midi de mercredi un ressortissant syrien qui usurpait la fonction de chirurgien dentiste. Le Syrien a implanté son cabinet à Mascara où il a exercé pendant plus de 18 mois.

Selon le chef de brigade de la gendarmerie de Mascara, le ressortissant syrien a ouvert un cabinet de chirurgie dentaire alors qu'il n'est pas qualifié pour cette activité médicale. Il n'a donc pas un diplôme de chirurgien dentiste, ni rien qui puisse lui permettre d'exercer le métier en question.

Le faux chirurgien dentiste est âgé de 50 ans et a ouvert un cabinet de chirurgie dentaire dans le quartier de Aïn Beïda, relevant de la localité de Khessibia. C'est dans la commune de Mascara où le Syrien "téméraire" a exercé illégalement et impunément pendant plus de 18 mois.

L'affaire intrigante d'un faux dentiste de nationalité étrangère

Ce qui est intrigant dans cette affaire, c'est que le ressortissant dont l'identité n'a pas été révélée, a équipé son cabinet de tout le matériel nécessaire pour le rendre fonctionnel. Du matériel comme les prothèses dentaires et même le siège utilisé dans les cabinets dentaires.

Pourquoi est-ce intrigant ? Parce que cet individu se trouve sur le territoire algérien de façon légale et il aurait pu attirer l'attention en achetant tout ce matériel. En tant ressortissant étranger, il était censé faire l'objet d'une enquête avant même l'ouverture de son cabinet. Cela, dans le cas où il a le droit d'exercer, même légalement, sur le sol algérien.

Le faux dentiste a exercé pendant une période assez longue pour faire l'objet d'un contrôle "inopiné" ou une enquête de la police. Il est vrai qu'il a exercé dans une localité plus ou moins isolée, mais c'est toutefois le chef-lieu d'une wilaya, laquelle est limitrophe à la capitale de l'ouest, Oran.