L'argent de la diaspora sollicité pour sauver l'économie algérienne

20/10/2019 17:33

Le président de la Chambre de commerce algéro-française, Kaci Ait Yala, considère que le rapatriement des fonds de la diaspora algérienne à l’étranger pourra sauver l’économie nationale, rapporte le journal arabophone Ennahar aujourd'hui 20 octobre.

Kaci Ait Yala affirme que l’économie algérienne est dans une situation qui ne lui permet plus d’attendre des solutions miracles. Il explique alors que l’argent de la diaspora algérienne pourra être la solution à cette crise. Ces fonds pourront, selon lui, relancer l’investissement et la création d’entreprise.

Le président de la chambre de commerce algéro-française conditionne néanmoins cet apport par la présence d’une volonté politique d’ouverture envers les algériens résidant à l’étranger. Il a profité de l’occasion pour appeler les banques algériennes à ouvrir en urgence des succursales à l’étranger afin de faciliter les opérations financières.

Kaci Ait Yala a aussi demandé de faciliter les démarches administratives aux émigrés afin que ces derniers puissent investir dans leurs pays d’origine. Il a assuré que ces derniers ne demandent qu’à servir leurs pays en investissant leurs argents dans tout les domaines. Notamment celui de l’importation des voitures, un secteur pour lequel les émigrés donnent un grand intérêt alors que les taxes infligés aux importateurs restent un véritable obstacle.

Ait Yala ajoute que les opportunités, qui se pressentent aussi dans le domaine du tourisme, intéressent les Algériens à l’étranger, vu toutes les possibilités que ce secteur présente comme entrée de devise .

Il conclut par la nécessité d’ouverture du secteur financier et de diversification de l’économie ; seuls choix capables de relancer l’économie algérienne, selon lui. Il appelle la diaspora à ramener leur savoir faire pour atteindre ces objectifs.

Lire aussi : Hirak : La diaspora algérienne se mobilise et montre sa détermination

Laisser un commentaire