Pica Ouazi
14/08/2019 12:20

Immigration au Québec : Voici les professions les plus en demande

Le Québec aura besoin de plus en plus de main-d’œuvre, selon un rapport du ministère canadien du Travail. La province fera appel aux immigrants pour faire face à cette pénurie qui atteindra 1,4 million de postes à pourvoir d’ici 2026.

Le ministre canadien du Travail a évoqué plusieurs stratégies pour faire face à la crise qui se dresse à l’horizon pour les entreprises québecoises. Il envisage en premier lieu de former les jeunes sur les bancs de l'école, pour combler 54 % des besoins en main-d’œuvre. En deuxième priorité, le ministère compte sur l’encouragement de l’immigration vers le Québec.

En effet, les immigrants vont combler le manque de main-d’œuvre à hauteur de 22 %, selon le rapport du ministère. Dans cette stratégie, le gouvernement souhaite pourvoir son pays de travailleurs dont il choisira le profil selon les besoins de main-d’œuvre des entreprises de la province.

Dans le même sillage, Radio Canada affirme que le gouvernement envisage une augmentation de manière progressive des seuils d’immigration, jusqu'à atteindre le niveaux précédant la récente baisse promise pour des raisons électorales. Radio Canada souligne que le milieu des affaires québécois réclame une hausse bien plus importante. Il demande en effet 60'000 immigrants par an pour pallier à ce manque de main-d’œuvre.

Les domaines les plus demandés au Québec

Le Québec est déficitaire en main-d’œuvre dans plusieurs domaines. Le créneau de la santé est parmi les plus demandés avec les pharmaciens, les omnipraticiens, les médecins, les infirmiers autorisés et infirmiers psychiatriques autorisés, ainsi que les aides-infirmiers, aide-soignants et préposés aux bénéficiaires et autres technologues et techniciens des sciences de la santé.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Il s’en suit les diplômés en ce qui a un rapport avec l’informatique ; tels que les programmeurs et développeurs en médias interactifs, les analystes et consultants en informatique, les ingénieurs et concepteurs logiciel.

Le Québec est aussi demandeur de technologues, techniciens en génie industriel et en génie de fabrication, ainsi que de technologues et techniciens en génie électronique et électrique, et de manœuvres dans la transformation des aliments, des boissons et des produits connexes, de technologues et techniciens en génie mécanique et des mécaniciens d’équipement lourd. Le secteur agricole, quant à lui, a besoin d'ouvriers agricoles, d'experts en sinistres et rédacteurs en sinistres, de manœuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer, ainsi que de technologues en santé animale et techniciens vétérinaires.

Lire aussi : Immigration au Québec : Nouveaux avantages pour les travailleurs algériens

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus