Ahmed Oul
14/10/2019 11:22

« Être Arabe en France » : une Algérienne raconte son calvaire

Une ingénieure algérienne établie en France témoigne des discriminations raciales de société française envers les Arabes. Elle raconte au journal français Le Monde qu'elle se sent en France comme « l'éternel étrangère ».

L'ingénieure algérienne, âgée d'une trentaine d'années, a préféré ne pas divulguer son nom par souci de discrétion. Elle assure avoir souffert pendant plusieurs années de discrimination raciale en France en raison de ses origines algériennes. Elle s’est longtemps sentie perdue dans son « identité ».

Née d'une famille aisée à Constantine dans l'Est algérien, elle reconnaît avoir eu une image idéalisée de la France. « Étre une femme [en Algérie] était compliqué. J’étais un peu raciste vis-à-vis d’eux, je les méprisais. J’avais une vision tellement négative de mon pays et idéalisée de la France », a-t-elle souligné.

Un Algérien n'est pas considérée tout à fait Français

Cette Algérienne est partie en France pour poursuivre ses études. Elle raconte vivre très mal les préjugés contre les Arabes, et qu’elle en subit au quotidien, à tel point qu'elle a « dû consulter un thérapeute pour ne pas perdre la tête ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

« Dès que je n’arrivais pas à faire quelque chose, je pensais que c’était parce que j’étais algérienne. C’était dans ma tête. J’ai réalisé que je faisais un combat contre moi-même », a-t-elle indiqué. Cette femme estime que les Algériens arrivés en France vivent mal leur « algérianité », car il ne sont pas considérés tout à fait « comme les autres ».

La souffrance qui heurte son identité a engendré dans son esprit, un complexe envers ses camarades de classe, mais aussi vis-à-vis de ses amis algériens nés en France.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus