khaled Bel @ObservAlgerie
04/11/2019 10:49

Agressé à Marseille : Saïd Sadi menacé de prison en Algérie ? (Vidéo)

Saïd Sadi serait menacé d'arrestation en Algérie. L'opposant, essayiste politique et ex-président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), serait en exil forcé en France, depuis plusieurs mois. « Saïd Sadi craint son arrestation s'il rentre en Algérie. Des informations lui ont été parvenues, d'une réelle volonté de l’incarcérer, suite à ses violentes critiques du pouvoir actuel  », nous a confié une source proche de son entourage.

À en croire cette indiscrétion, Saïd Sadi aurait « fait partie de la longue liste des opposants politiques » dans le viseur du pouvoir, à l'instar de Karim Tabbou, Foudhil Boumala et Lakhdar Bouragaa. L'ex-président du RCD aurait « échappé à la prison de  justesse », rajoute notre source.

Said Sadi « agressé verbalement et menacé par deux islamistes » à Marseille

Qualifié d'éradicateur et d'un des soutiens indéfectibles aux généraux ayant arrêté le processus électoral au début des années 90, Saïd Sadi se voit rappeler cet épisode par deux Algériens à Marseille. Les deux qualifiés d'islamistes, dont l'un serait le neveu de Kasdi Merbah, ancien chef des services secrets algériens.

La vidéo montrant l’interpellation fait le tour des réseaux sociaux. Said Sadi était contraint de faire appel à la police française. Il a également annoncé avoir déposé plainte contre les deux individus.

« Grossière provocation assortie de menaces verbales hier après-midi à Marseille par deux nervis tenant un discours islamiste. L’un d’eux, Laibi Salim serait un neveu de Kasdi Merbah, ancien responsable de la police politique. Une plainte a été déposée le jour même. NB: les allégations proférées par cet individu ont déjà été condamnées par la justice en tant que propos diffamatoires », a écrit Said Sadi sur sa page Facebook.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • J'ai visionné la vidéo et je trouve qu'il n'y a pas vraiment lieu de dire que M. Saadi a été agressé.

    Il est juste interpellé pour se justifier de ce que ce citoyen lui reproche.

    Ce qui est gênant serait que cet individu soit un islamiste, alors que ces gens là sont autant responsables que le pouvoir actuel d'avoir mit le pays à feu et à sang durant la décennie noire.

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus