Ahmed Oul
14/10/2019 15:57

Restrictions sur les visas Schengen pour les Algériens : Qu'en est-il vraiment ?

Algérie : Les restrictions sur les visas imposées aux Algériens par les autorités de certains pays tels que la Turquie, la Finlande et celles de la République tchèque soulèvent encore une vive polémique en Algérie.

Le premier vice-président du Syndicat national des agences de voyages, Cherif Menaceur, pense que ces nouvelles dispositions visent seulement à lutter contre l'immigration clandestine et ne concerneraient donc pas les citoyens algériens désireux de voyager légalement.

Selon Cherif Menaceur, l'octroi de visas touristiques ou pour affaires long séjour ne serait pas impacté par les nouvelles dispositions imposées aux Algériens par les autorités consulaires de ces pays. Les restrictions concerneraient, selon lui, une certaine catégorie de demandeurs de visas qui peuvent représenter le risque de rester sur le territoire du pays visité après l'expiration de leur visa d'entrée.

Plusieurs spécialistes interprètent les changements annoncés par les services consulaires de ces pays comme une volonté de répondre favorablement à la pression de l’Union européenne. Ils rentreraient dans la nouvelle stratégie de l’Europe pour lutter contre l’immigration clandestine dont la Turquie et la Grèce sont des plaques tournantes.

L'Algérie menace de répondre par des mesures similaires

Le porte-parole du gouvernement Hassan Rabehi a indiqué que les mesures contraignantes décidées par ces pays concernant les demandeurs algériens restent « des décisions souveraines ». Mais les hautes autorités algériennes peuvent également prendre les mesures nécessaires et souveraines en réponse à la décision de ces trois pays.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Hassan Rabehi a également précisé que des rencontres avec les responsables consulaires de ces pays peuvent être tenues prochainement « pour trouver une solution ». Pour rappel, la Turquie, la Finlande et ensuite la République tchèque ont imposé de nouvelles contraintes aux Algériens désireux d'obtenir un visa. Ces nouvelles dispositions sont entrées en vigueur depuis septembre 2019.

La France n'a pas suspendu l'octroi de visas aux Algériens

Contrairement aux informations propagées dimanche 13 octobre par certains médias algériens, les services consulaires n'ont pas suspendu l'octroi de visas aux Algériens.

Selon le Consulat de France en Algérie, le blocage du centre VFS Global qui a entraîné l’arrêt du traitement des visas hier matin était dû à la coupure des services internet. « Une décision unilatérale de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE), prise sans préavis et sans notification », précise le Consulat.

En effet, le blocage du VFS Global n’est pas en lien avec le Consulat de France en Algérie. Il n’est pas non plus lié à une quelconque décision politique. « Le centre VFS Global d’Alger est privé des accès internet indispensables à son fonctionnement. Le centre est à l’arrêt depuis ce matin », a conclu le communiqué.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus