Ahmed Oul
23/10/2019 12:45

Études en France pour les Algériens : Voici la procédure à suivre

L'agence Campus France Algérie a communiqué, lundi dernier, le calendrier de la procédure « Études en France », pour la rentrée 2020, concernant les étudiants algériens.

Campus France Algérie a indiqué, dans un communiqué diffusé sur sa page officielle, que la campagne d’inscription en ligne pour les étudiants algériens sera ouverte le 1er novembre 2019 sur la plateforme « Études en France ».

La date limite pour la présentation des documents originaux à l’espace Campus France pour les candidats en licence 1 ou en école d’architecture est fixée au 12 janvier 2020. Il s'agit de la procédure de demande d’admission préalable (DAP) qui permet au candidat de choisir entre 1 et 3 filières et de postuler auprès de 3 universités maximum et de 2 établissements pour l’architecture, à classer par ordre de préférence. Alors que la date limite pour passer un entretien avec un conseiller pédagogique est fixée au 23 février 2020, précise le communiqué.

Par ailleurs, les candidats en licence 2, licence 3, licence Pro, Master, écoles d'ingénieurs et écoles de commerce devront prendre rendez-vous à l’espace Campus France en vue de la présentation des documents originaux avant le 3 mars 2020. La date limite pour passer un entretien avec un conseiller pédagogique est fixée pour le 26 avril 2020.

En fin, Campus France rappelle que ses agents restent à l'écoute des candidats parmi les étudiants algériens dans les 5 espaces Campus France, que ce soit à Alger, à Oran, à Constantine, à Annaba ou à Tlemcen.

La France a acté la gratuité de l'université

Le Conseil constitutionnel français a décidé officiellement, le 11 octobre dernier, d’annuler l’augmentation des frais d’inscription aux universités françaises pour les étudiants extra-européens, dont les Algériens.

Les étudiants algériens souhaitant poursuivre leurs études en France peuvent ainsi se réjouir. Le Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction française, a rendu publique la décision d’entériner le principe de gratuité à l’université.

Cette décision a soulagé les milliers d’étudiants algériens et leurs homologues des pays extra-européens désireux de se rendre en France pour poursuivre leurs études. Le Conseil constitutionnel français a ainsi annulé l’augmentation des frais d’inscription universitaires, décidée en novembre 2018 par le Premier ministre français Édouard Philippe.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus