Catégories Société
| Le
16 septembre 2020 12 h 18 min

France : Une étudiante algérienne au cœur d’une vive polémique

Par Iss A.M

Imen Bou, jeune étudiante algérienne en France, a été prise pour cible à cause de son voile. Tout a commencé lorsque la concernée a posté une vidéo sur son compte Instagram pour partager des recettes de cuisine économiques avec la communauté estudiantine. S’ensuit alors une polémique inattendue sur ses convictions religieuses.

La jeune femme d’origine algérienne s’est retrouvée du jour au lendemain au cœur d’un débat violent en France. L’étudiante, âgée de 21 ans, a été d’abord attaquée par une certaine Judith Waintraud, une journaliste du Figaro. Cette dernière a partagé la vidéo de la jeune étudiante sur son compte Twitter qu’elle a associée au « 11 septembre » à cause de son voile.

Par la suite, la vidéo a été reprise par la chaîne de télévision française BFMTV, provoquant une vague de critiques sur le voile d’Imen. Zineb El Rhazoui, ex-journaliste de Charlie Hebdo, s’en est même mêlée. Elle accuse la jeune femme de radicalisme : « Nous avons enquêté sur l’environnement idéologique de le jeune Imen, et évidemment, comme toutes celles qui veulent pousser la présence du voile, c’est une militante islamiste, extrêmement prosélyte et radicale », a-t-elle avancé.

L’étudiante algérienne harcelée sur les réseaux sociaux

Entre menaces et messages de haine, la jeune étudiante algérienne est devenue la cible des fascistes sur les réseaux sociaux. Parmi les choses jugées graves que la communauté de droite et d’extrême droite reproche à la jeune algérienne, son projet d’offrir des kits contenants : coran, tapis de prière et voile à des musulmanes dans le besoin.

En proie à l’acharnement médiatique, Imen Boun a posté un message sur Twitter avant de le supprimer quelques heures plus tard. Elle avait écrit : « Ça fait tellement mal au cœur, ces gens se soutiennent tous dans leur méchanceté et dans leur haine, et moi je suis chez moi dans mon logement Crous, je n’ai rien demandé à personne et je reçois des insultes et des menaces alors que la seule chose que j’ai voulu faire c’est aider ».

Lire aussi : Etudiants algériens en France : Les universités proposent un nouveau mode d’enseignement

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter
Iss A.M

Voir les commentaires

  • Elle mérite ce qui lui arrive car elle semble être une islamiste en action de proselytisme déguisé en pseudo aide. Elle mérite l’expulsion

  • Pour offrir des quantites de ces kits du parfait pratiquant cela suppose quil ya des pourvoyeurs de fond derriere cette charmante vitrine.

  • Aider en empruntons le chemin et les techniques de toute organisation Islamiste (Coran, tapis et hijab.....) C'est 100% prosélytisme. C'est comme cela que faisait le FIS.