Catégories: Faits diversFrance

France : Un Algérien sème la pagaille dans un hôpital

13/09/2019 14:06

France – Le tribunal de grande instance de Vannes a condamné, le jeudi 12 septembre, un jeune algérien de 31 ans à 4 mois de prison avec sursis et une amende de 300 euros. Il est accusé d'avoir agressé une infirmière et une aide-soignante à l’hôpital de Vannes et d'avoir menacé d'envoyer leurs photos à des terroristes de Daech en Libye, rapporte le quotidien régional Le Télégramme.

Selon le média français, les faits remontent à mai 2018, lorsque cet Algérien de 31 ans voulait récupérer son dossier médical après une hospitalisation d'une journée. Le patient, qui s'est senti provoqué par une infirmière, a causé une véritable pagaille au sein de l’établissement hospitalier.

Le jeune algérien s’en est alors pris violemment à l'infirmière, en la poussant contre un mur. Il agresse ensuite une aide-soignante venue au secours de sa collègue de travail, avant de prendre la fuite. Mais il ne s’arrête pas là, le mis en cause est revenu à l’hôpital vers 20 h pour filmer avec son téléphone portable le personnel de l’hôpital en menaçant d’envoyer cette vidéo aux terroristes de Daech, en Libye, où il se disait invité.

Prison avec sursis et amende, mais pas d'expulsion

Le prévenu a été arrêté par les policiers quelques minutes seulement après avoir quitté l’hôpital de Vannes. Il a été soumis à un interrogatoire et examiné par des psychiatres qui n’ont déterminé aucun problème psychique.

Lors des investigations, le prévenu a affirmé aux enquêteurs qu'il n'a voulu que récupérer son dossier médical auprès de l'infirmière qui l'a « provoqué ». Mais pour le ministère public « le comportement de cet homme est inquiétant, car même s’il n’est pas connu de la justice, c’est bien l’apologie publique d’un acte de terrorisme qu’il a effectué en filmant le personnel hospitalier et en faisant référence à Daech dont il s’est réclamé ».

Après délibérations, le tribunal condamne le coupable à quatre mois de prison avec sursis et à verser 300 euros de dommages à l’infirmière. Le juge a écarté son expulsion vers l’Algérie « en raison de sa situation familiale, car il a un jeune enfant né en France ».

Laisser un commentaire

Voir les commentaires