Aylan Afir
29/07/2019 18:40

Les révélations d'Eva Joly sur les affaires de Total en Afrique

L'eurodéputée française Eva Joly a publié récemment un livre dans lequel elle fait des révélations fracassantes sur le groupe pétrolier français Total. Elle a notamment abordé le rôle de Total dans les relations troubles de la France avec ses anciennes colonies en Afrique.

Dans son livre intitulé « La force qui nous manque », Eva Joly a évoqué son passé de magistrate pour rappeler l'affaire de la société pétrolière Elf qu'elle avait elle-même instruite. « Je découvrais des chemins qu’il aurait été passionnant de remonter, des connexions qui m’ahurissaient. Avec des chiffres, des comptes, nous avions sous nos yeux le déchiffrage d’un vaste réseau de corruption », a-t-elle souligné, en parlant de la scabreuse affaire de la société Elf en Afrique, où elle « a découvert un monde souterrain ».

Eva Joly a abordé la question des relations de la France avec les dictatures africaines. Notamment l'ex-président gabonais Omar Bongo, qui alimentait des comptes bancaires obscurs pour le compte d'un vaste réseau de corruption. Dans le même sillage, la députée européenne parle des tyrans, « des amis que la France a placés au pouvoir et dont elle protège la fortune et l’influence par de vastes réseaux de corruption ».

Eva Joly enfonce Total en terre africaine

Elle parlera ensuite du groupe Total qu'elle qualifie d'état dans l'État. « Total, aujourd’hui, est un état dans l’État, conçu par Pierre Guillaumat, un ancien ministre de la Défense, patron des services secrets et responsable du programme nucléaire français, afin de servir les intérêts géopolitiques de Paris », accuse la députée écologiste.

Pour enfoncer le clou, Eva Joly fait un lien direct entre Total et les guerres civiles en terre africaine. « La compagnie intervient dans le golfe de Guinée, au Nigeria, au Congo-Brazzaville, en Angola… tous ces pays ont connu la guerre civile et la dictature, derrière laquelle la main française s'est fait sentir », a-t-elle asséné. Elle ajoute que « le chaos, lorsqu'il se produit, ne trouble pas le système. Il n'y a qu'à voir l'Angola en guerre pendant des dizaines d'années, mais dont aucune goutte de pétrole, jamais, n'a raté sa destination ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Le rôle de la France en Afrique

L'auteur du livre n'y est pas allée avec le dos de la cuillère en parlant du rôle de la France en Afrique. « La France vit encore comme si en Afrique elle était chez elle », accuse-t-elle. Eva Joly fustige l'Occident de « fermer les yeux sur les crimes de la France ». « La République française a mis en place en Afrique un système loin de ses valeurs et de l’image qu’elle aime renvoyer au monde » accuse-t-elle encore, précisant que Total faisait partie de l'héritage colonial.

Total en Algérie

Pour rappel, le groupe français Total est sur le point d'acquérir les actifs du groupe américain Anadarko en Afrique, dont l'Algérie. La bataille que se sont livrée Chevron et Occidental pour l'acquisition d'Anadarko s'est achevée en faveur d'Occidental qui a signé un accord avec Total pour obtenir ses actifs en Afrique du Sud, au Mozambique, au Ghana, et surtout en Algérie. En mai, le gouvernement algérien a évoqué la possibilité de bloquer cet achat et de faire valoir son droit de préemption, mais voulant être conciliant, Total a réagi en prônant le dialogue avec les autorités algériennes.

Il importe de relever que le groupe Anadarko exploite en partenariat avec Sonatrach le gisement El Merk à Illizi, qui est l’une des plus grandes découvertes de brut réalisées en Algérie. Le gisement représente néanmoins des réserves estimées à 1,2 milliard de barils de pétrole et de condensat.

Lire aussi : Pétrole algérien : La France et les USA se livrent bataille

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus