Ahmed Oul
25/10/2019 15:33

France : Après son acte héroïque, un sans-papiers algérien sera régularisé

La préfecture de l'Essonne (dans Sud de Paris) a lancé la procédure administrative pour décerner la médaille de la bravoure au ressortissant algérien, Arezki Benazouaou, en situation irrégulière en France depuis septembre 2018. Le sans-papiers algérien est à l'origine d'un acte héroïque qui pourrait lui permettre une régularisation de sa situation, a rapporté jeudi 24 octobre, le journal français Le Parisien.

Selon la même source, Arezki Benazouaou pourrait bénéficier de la régularisation exceptionnelle de sa situation par décision préfectorale, pour son acte de bravoure. En effet, en février dernier, l'Algérien a sauvé une mère et son bébé de 10 mois d'une mort certaine.

Arezki Benazouaou est intervenu avec beaucoup de courage pour protéger sa voisine et son enfant de 10 mois d'un mari violent. Ce dernier était sur le point de tuer sa femme à coups de couteau. « Vers 4 h 30 du matin, ma femme et moi avons entendu des cris horribles. J'ai ouvert la porte pour voir ce qui se passait. Sur le palier, ma voisine est en panique. Son mari, imposant, brandit un large couteau de cuisine et lui assène des coups. Elle tente tant bien que mal de sauver sa peau et celle de son bébé de 10 mois blotti dans ses bras », raconte Arezki.

Le sans-papiers algérien âgé d'une quarantaine d'années est intervenu malgré le danger, pour sauver la femme et son bébé. Il les fait entrer dans son appartement et appelle la police et les secours.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Large soutien à Arezki Benazouaou

La victime a exprimé sa reconnaissance à son sauveur. À l'occasion d'un rendez-vous avec le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois, elle lui a remis une lettre de soutien au ressortissant algérien. « Conscient du danger, Mr Benazouaou n'a pas hésité à nous ouvrir la porte malgré la présence de mon compagnon très agressif, couteau à la main. Grâce à lui, ma fille de 10 mois et moi-même avons une chance de vivre », a-t-elle écrit dans sa lettre de soutien.

Arezki a adressé une demande de régularisation exceptionnelle au préfet de l'Essonne, en vertu d'une disposition du code du droit d'asile, qui prévoit une admission exceptionnelle au séjour, en cas d'actes de bravoure. Comme a été le cas avec Mamoudou Gassama, le migrant qui avait sauvé un bébé.

Une première pétition de soutien a été signée par plusieurs de ses voisins. Le maire de Sainte-Geneviève-des-Bois, Frédéric Petitta, le député de l'Essonne, Pierre-Alain Raphan, et le sénateur Olivier Léonhardt ont également conforté Arezki dans sa démarche.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus