Abdelah Oul
03/11/2019 14:23

Révélations sur le blanchiment d'argent en Algérie par un baron français

Un baron de la drogue en France a révélé comment il parvenait à réinjecter l'argent qu'il acquière du business du cannabis dans l’économie réelle. Dans un reportage de Cash investigation, diffusé par France 2, ce narcotrafiquant indique qu’il a blanchi des centaines de milliers d'euros de l'argent du cannabis grâce à des investissements effectués dans des sociétés françaises et notamment dans le secteur de l’immobilier en Algérie et au Maroc.

« J’ai déjà eu entre 12 et 15 millions rangés, mis à l’abri. Cet argent, il faut le blanchir, il faut l’investir. Moi je n’investis que du liquide, mais je réfléchis comme un chef d’entreprise […] J’investis souvent dans l’immobilier, c’est le plus simple, au Maroc et en Algérie », a fait savoir ce trafiquant français dans ce documentaire intitulé « Cannabis, la multinationale du blanchiment ».

Ce narcotrafiquant, dont l’identité n’a pas été divulguée, a aussi révélé les montants que lui rapportait ce business lucratif lorsque l’argent est recyclé. « En France, j’ai investi dans des sociétés de transport ou de téléphonie qui avaient besoin de liquidités. Ces sociétés me rapportent aujourd’hui entre 15 et 20 000 euros par mois. Au Maroc, ça me rapporte 70 000 euros par mois et en Algérie 30 à 40 000 euros par mois », a-t-il affirmé.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Ainsi, ces sommes gigantesques, qui circulent en liquide et échappent à l'impôt, sont parfois réinjectées dans le secteur de l’immobilier en Algérie. Ce trafiquant a mis en place un stratagème de blanchiment, à grande échelle, de l'argent généré par ses activités criminelles. Qui sont ses intermédiaires en Algérie ? Comment transitent ces sommes vers l’Algérie ? Des questions sur lesquelles les enquêteurs devraient se pencher.

Lire aussi : Scandale de blanchiment d’argent vers l’Algérie depuis la France et l’Italie

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • bref disait Pépin, que ferions nous à la place de ce Monsieur, argent sale/argent pas sale est la conscience dans tous cela, Hé oui être ou ne pas être,.

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus