Tunisie : Mawjoudin dénonce le mariage forcé des homosexuels dans un court-métrage

24/05/2019 17:16

Tunisie - L’association Mawjoudin a mis en ligne un court métrage pour dénoncer le mariage forcé des homosexuels dans la région du grand Maghreb. Une vidéo qui a par la suite été partagée massivement par les pages et les groupes homosexuels LGBT algériens (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

La saison des mariages sera lancée juste après la fin du ramadan. Cet été, il y aura des personnes qui vont nouer avec leur moitié pour vivre leur grand amour, et des personnes qui se verront contraintes de garder le silence et d’accepter leur sort pour être libres. C’est ce que l’association tunisienne « Mawjoudin (Nous existons) » a essayé de dénoncer par le biais d’un court métrage mis en ligne le 18 mai, et intitulé « Until When ? (jusqu’à quand ?) ».

« Jusqu’à quand »

Dans cette vidéo, l’actrice Basma El Euchi interprète le rôle d’une lesbienne mariée de force. Le jour de son mariage, sa mère lui conseille d’« arrêter d’être insensée, de mûrir et de devenir plus sérieuse ». « Tu deviendras l’épouse d’un brave homme. Il faut que tu prennes soin de ce mariage ».

« Tes futurs enfants t’apporteront bonheur et satisfaction », lui conseille-t-elle. Comprends que « l’homme a besoin d’une femme, et que la femme a besoin d’un homme dans sa vie. C’est ainsi que Dieu nous a fait », lui explique-t-elle en faisant allusion aux homosexuels.

La mariée homosexuelle n’attend pas que cette discussion prenne fin. Elle sort annoncer à tout le monde l'annulation de son mariage. « Je ne vais pas me marier avec lui. J’aime quelqu’un d’autre, je l’aime ELLE et pas lui », annonce Basma dans ce court métrage d’à peine quatre minutes, produit par Mawjoudin.

Le titre de cette vidéo, « jusqu’à quand », fait allusion au fait de devoir se cacher, et jouer aux hypocrites pour vivre son bonheur et son amour aux vu et su de tous.

Les homosexuels vivent en cachette

Par ailleurs, si la communauté algérienne a réagi à cette vidéo, c’est parce que les Algériens et les Tunisiens homosexuels vivent dans le même climat social d’intolérance et d’homophobie. En effet, la communauté LGBT au Maghreb n’indique jamais son orientation sexuelle à ses parents, ces personnes sont alors obligées de se marier, car elles refusent de faire leur coming-out.

Toutefois, les plus chanceux d’entre eux arrivent à se dénicher un mariage de convenance ; une union pour ne plus avoir à subir la pression de leur famille, et vivre leurs relations homosexuelles librement. Ainsi, deux homosexuels organisent secrètement une vie de couple. Un mariage banal – au premier abord –, mais qui permettrait à chacun de vivre des engagements sentimentaux ailleurs.

C’est à cela que la vidéo de Mawjoudin fait allusion. Selon cette association tunisienne créée en 2014, il est temps de lutter contre l’hypocrisie, l’homophobie et la discrimination. Jusqu’à quand la jeunesse LGBT devra-t-elle encore se cacher ?

Laisser un commentaire