Photo de Nora Chartier et de son père.

Kabylie : une Française retrouve son père après 47 ans de séparation (VIDÉO)

Nora Chartier, une Française âgée 49 ans, née d’un père Algérien d’origine kabyle, avait presque perdu l'espoir de connaitre un jour son père biologique. Celui-ci ne l’avait plus revue depuis 1967.

Grâce à une photo que son oncle lui avait remise à l’âge de 20 ans, Nora a pu mettre un visage sur celui qui est parti sans laisser de traces. Ce père originaire de Kabylie avait quitté la France après la naissance de sa fille pour rejoindre la Kabylie.

Cependant, à son retour en Algérie, il n’avait pas caché qu’il avait eu une fille en France. « J’apprends que cet homme avait assumé ses responsabilités et qu'il m'avait aimé, et que sans doute il pensait encore à moi », dit-elle dans une vidéo parue le 17 février sur les réseaux sociaux.

Depuis qu'elle a pris conscience du mystère entourant sa naissance, Nora s’est lancée dans une quête continue en vue de retrouver celui qui a forcément eu une influence sur le choix de son prénom. À force de détermination et à la suite d'un passage dans une station radio très écoutée par les Algériens, elle apprend par le biais d’un auditeur que son père était toujours vivant et qu’il habitait dans la commune de Betrouna, au sud de la ville de Tizi-Ouzou.

Nora contacte alors son père, qui décide de la rejoindre en France. L’homme la rencontre alors près d’un demi-siècle après leur séparation, dans le hall de l’Aéroport Lyon-Saint Exupéry où ils se sont enlacés pendant de longues minutes.

Laisser un commentaire