Attaque de Paris : l'agresseur avait travaillé à El-Watan

07/06/2017 17:24

L'auteur de l'attaque au marteau contre un policier hier dans la capitale française Paris était un ancien journaliste ayant déjà travaillé à Béjaïa pour la rédaction du quotidien francophone El-Watan, affirme son ancien collègue Kamel Medjdoub dans un article paru sur les colonnes du même quotidien.

À l'instar de tous ceux qui ont connu et côtoyé l'accusé, Kamel Medjdoub évoque lui aussi un homme calme et ouvert d'esprit. « Farid Ikken a travaillé, comme correspondant conventionné, à la rédaction d’El Watan de Béjaïa du 1er avril au 31 décembre 2013, neuf mois où il a fait preuve de discipline, mais surtout d’ouverture d’esprit et de tolérance. Nous l’avons sollicité pour son sérieux, ses compétences et son intégrité morale. Il s’occupait de traiter des sujets essentiellement d’ordre social. » se souvient Kamel Medjdoub.

« Nous ne lui connaissons aucun engagement religieux dans sa pratique journalistique. Dans sa vie quotidienne, la pratique la plus visible de sa religion musulmane était la prière » relate son ancien collègue qui affirme que Farid Ikken ne portait aucun signe visible de sa pratique religieuse « ni barbe, ni qamis, ni prêche ».

Comme tous ceux qui ont côtoyé l'accusé dans cette affaire, Kamel Medjdoub refuse de croire que Farid Ikken ait fait allégeance à l'organisation terroriste Daesh, comme celà avait été rapporté par les médias français. « Je connais suffisamment Farid Ikken pour l'avoir côtoyé et embauché à El Watan Béjaïa. Il m'est complètement impossible de croire qu'il a un quelconque lien avec une quelconque organisation terroriste. » écrivait il sur son compte Facebook dans la matinée de ce mercredi, en affirmant que « ça sent le délire, daesh ne terrorise pas avec un marteau ».

Laisser un commentaire